TPE de Laurène et Maelle

Un site utilisant unblog.fr

 

1984 de George ORWELL publié en 1949

Le 27/10/16 nous sommes allées voir la pièce de théâtre « 1984″ de Georges Orwell au théâtre de Ménilmontant.

Résumé de la pièce :

Quand on arrive dans le théâtre, 4 comédiens sont assis sur la scène et portent une sorte de masque à gaz. Ils sont devant un grand écran.

image 1984 2

Quand la pièce commence, le grand écran retrace des scènes de violence de notre Histoire. L’action se passe en accéléré et à reculons. Quand les 2 écrans se replient, on voit en arrière-plan, un homme qui est en train de se faire torturer.

La pièce se déroule en 1984. Winston Smith est un fonctionnaire. Il travaille au ministère de la Vérité car dans son monde, il y a un parti unique avec un gouvernement composé de  4 ministères : le ministère de la Vérité, celui de la Paix, celui de l’Amour et celui de l’Abondance. Le slogan de ce parti est : La guerre c’est la paix »,  La liberté c’est l’esclavage,  L’ignorance c’est la force.

Winston Smith écrit régulièrement dans son journal intime en cachette de BIG BROTHER, le télé écran qui surveille tout le monde 24h/24. Au ministère, on le charge de réécrire des articles du TIMES en modifiant la vérité. Un de ses collègues est chargé de supprimer des mots du dictionnaire Novlangue (la langue utilisée dans ce monde) afin que les gens aient de moins en moins de vocabulaire pour s’exprimer et éventuellement se rebeller. Ce collègue parle à Winston du plaisir qu’il a eu à voir la pendaison de la veille.

Winston Smith se rend dans un magasin où il avait acheté son journal intime. C’est interdit d’écrire un journal intime. Il se cache donc. Le propriétaire lui propose de lui louer une chambre dans le grenier.

Winston Smith a fait la rencontre de Julia, une collègue dont il est tombé amoureux. Ils se voient en cachette dans cette chambre. Ils sont deux contre le parti unique.

Le couple fait la rencontre d’O’Brien, un vieil homme membre du parti qui semble être contre le gouvernement, il  leur fournit des livres interdits. Mais en fait c’est un agent du Parti.

Le couple est arrêté et torturé.  Winston renie ses convictions et renie même son amour pour Julia. Il y a une scène de torture où on arrive à lui faire dire que  2+2 = 5. Julia a tout renié aussi.

Brisé mentalement, Winston retourne dans la société. Il finit alcoolique, il rencontre Julia mais ils ne se regardent même pas dans les yeux car ils ont perdu la confiance, le respect qu’ils avaient l’un pour l’autre.

(Dans le livre, on voit que Winston Smith devient un fervent admirateur du parti mais qu’il va quand même être exécuté)

Mise en scène :

La pièce est régulièrement entrecoupée de scènes filmées.

Quand il y a un seul écran, il représente BIG BROTHER et ses interventions dans la vie du personnage (moment où on l’oblige à faire du sport, les Deux minutes de la Haine, exercice quotidien pendant lequel le visage d’Emmanuel Goldstein, ennemi juré du parti est diffusé sur les écrans afin que le peuple lui crie sa haine).

Quand il y a le grand écran, ce sont des scènes de terreur et de torture qui y sont diffusées.

La pièce se joue dans une ambiance sombre. Les comédiens sont habillés de façon terne : en beige, noir ou gris. Cela donne une impression de tristesse.

Dans les scènes de torture, le comédien principal se retrouve nu avec un maquillage (sang) très crédible qui donne vraiment une impression de réalité à ces scènes.

 

 

Notre avis :

  • Maëlle :

J’ai trouvé cette pièce assez stressante, même angoissante. J’étais assez mal à l’aise durant certaines scènes mais je pense que c’était l’effet escompté. Au début j’ai eu un peu de mal à comprendre mais je suis vite tombée dedans. J’ai trouvé l’alternance entre le jeu sur scène et le jeu sur écran très intéressant et dynamique. Je pense que ce qui fait que le spectateur est vite pris dans l’histoire, c’est le talent incroyable dont font preuve les acteurs.

Au final, j’ai  vraiment apprécié cette pièce. Je suis ressorti du théâtre, pleine de réflexion et de remises en question.

  • Laurène :

Vu que je n’ai pas lu le livre avant d’aller voir la pièce, j’ai eu un peu de mal à comprendre au début. Mais finalement on entre vite dans l’ambiance.

J’ai trouvé que la mise en scène était bien faite avec le mixte entre les scènes jouées et les scènes filmées.

L’impression générale que j’ai ressentie c’est de l’anxiété devant cet univers glacial et sans pitié. Surtout quand il y avait les scènes de torture, car les scènes filmées amplifiaient la dureté de la scène jouée par les acteurs.

Au final je suis obligée de dire que je n’ai pas aimé cette pièce car c’était trop dérangeant pour moi.

Je voulais aussi préciser que l’acteur principal qui est aussi le metteur en scène de la pièce nous a dit  à la fin du spectacle que normalement cette pièce ne devait plus être jouée. Mais il s’est retrouvé au Bataclan durant les événements. Il a été traumatisé et cela l’a incité à remonter cette pièce. Il a demandé au public de bien réfléchir à ce qui se passait en ce moment et à prendre les bonnes décisions pour les prochaines élections.

Dans : Non classé
Par laureneetmaelle
Le 1 novembre 2016
A 18 h 15 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Prison1cut |
AU FIL DU TEMPS |
Degree26bit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | articles page 2
| Maria1004
| Ninosdesplazadosproyecto